Dans sa partie Nord Est, le projet RER que nous portons prévoit une articulation entre la ligne SNCF existante Saint Sulpice – Matabiau et la ligne A du RER qui serait prolongée d’une station, au nord d’Auchan.

Les réserves foncières du 14ème Régiment d’Infanterie, situé au 102 chemin de Gabardie, près du Lac de L’Union accueillerait une station mixte RER et Métro, avec parking relais.

L’actuel terminus de la ligne A (Balma Gramont) est en fait déjà prolongé par une ligne technique de retournement sous le chemin de Gabardie. Prolonger le métro jusqu’aux terrains de la base militaire permettrait de relier le RER à la ligne A.

Une halte ferroviaire/métro

Pour les Unionais, cela mettrait une station de métro à 700 mètres de la nouvelle passerelle du Lac de L’Union.

Une réponse ambitieuse

Ce projet de RER a été officiellement présenté à la Métropole de Toulouse en juin 2018. Il permet d’irriguer toute l’agglomération. Basé sur les lignes SNCF existantes, il propose de faire circuler des trains à haute cadence, tous les ¼ d’heures en période d’affluence. Il permet de connecter les voyageurs aux lignes de métro existantes (Lignes A et B) ou future (3ème ligne).

Présenté par le groupe politique de Toulouse Métropole que préside Marc Péré, il a été travaillé avec des spécialistes du transport régional. Evalué à 1,4 milliard d’€, c’est le seule projet réaliste qui apporte une réponse ambitieuse à l’asphyxie de la rocade toulousaine et de ses axes radiaux.

Télécharger le projet

L’engagement du candidat Marc Péré est de continuer à proposer et défendre ce projet auprès des autorités en charge du transport, la Région Occitanie, Tisséo et la Métropole de Toulouse.

Partagez autour de vous !